Navigation – Plan du site

Introduction

Francis Mus, Karen Vandemeulebroucke, Ben van Humbeeck et Laurence van Nuijs
Inleiding
Introducción

Texte intégral

1Les 29 et 30 mai 2007 se sont tenues à l’Université Catholique de Leuven deux journées d'étude intitulées « De studie van literaire tijdschriften in België : methodes en perspectieven / L’étude de revues littéraires en Belgique : méthodes et perspectives ». L’initiative, née au sein du département des études littéraires, est le fruit d’une réflexion menée par les auteurs de cette introduction, qui intègrent, de manière directe ou indirecte, le domaine des revues à leurs recherches doctorales.

2Les journées d’étude se voulaient avant tout un forum pour de jeunes chercheurs, leur permettant non seulement de présenter leurs travaux, mais aussi de dialoguer avec des spécialistes. Réunissant des chercheurs provenant de différentes universités (Amsterdam, Bruxelles, Gand, Leuven, Liège, Lille et Vienne), ces journées ont permis de dresser un bilan - qui ne se veut certes pas exhaustif - de la recherche actuelle sur les revues littéraires en Belgique, dont un des mérites est, nous semble-t-il, de toucher à la fois les domaines de recherche néerlandophone et francophone1.

3Afin de stimuler le débat et de faire de la définition même du média « revue littéraire » un objet de discussion, il avait été décidé de ne pas se limiter à une approche spécifique ni à un corpus préétabli de revues littéraires. L’étude des revues littéraires n’est pas un domaine de recherche aux contours fixes, et il existe des manières très diverses d’intégrer l’étude des revues dans un questionnement scientifique. Ainsi, l’étude de la revue peut tout aussi bien constituer l’objet même de la recherche que s’inscrire au sein d’une problématique plus large.

4Il va sans dire que le choix de l’une ou l’autre perspective conduit à des démarches fort différentes. Aussi, le but de la rencontre était de faire le tour de différentes méthodes et de les confronter les unes aux autres, sans préconiser un modèle déterminé. Cela a permis de garantir la diversité des approches. Un autre objectif était également de présenter des analyses de cas. Questionnement méthodologique et application concrète allaient ainsi de pair.

5Les contributions aux journées d’étude présentées dans ce numéro de COnTEXTES se lisent séparément, mais elles sont traversées par plusieurs fils conducteurs. Le premier est sociologique, la revue littéraire pouvant être considérée comme la plaque tournante de l’activité de différents acteurs. Hans Bots et Sophie Levie2 distinguent trois cercles d’acteurs circulant autour de la revue : les collaborateurs directs et le comité de rédaction, suivis ensuite par les informateurs, les correspondants, les auteurs et les éditeurs, et enfin par le cercle de lecteurs. Dans différentes contributions, cette structure ternaire est davantage creusée. Le second fil conducteur est discursif, la revue étant également, à côté d’un lieu de rencontre, une réalité discursive, dans laquelle se croisent, notamment, la logique de la revue (son programme) ainsi que celle des auteurs individuels qui y contribuent.

6Le numéro s’ouvre par une contribution générale. Partant d’un questionnement autour de la définition de la « revue littéraire », Paul Aron donne un panorama historique et méthodologique des revues littéraires en Belgique francophone. La délimitation d’un corpus stable de revues s’avère tout sauf évidente. Par ailleurs, la revue se présente comme un objet complexe, à la fois discursif et matériel, ancré dans des domaines divers (journalisme, théâtre, littérature, histoire, art,…). Son étude exige dès lors une méthode analytique plurielle. La contribution de Marjet Brolsma présente en détail les mérites et les limites d’un modèle d’analyse spécifique, qui n’est pas sans intérêt pour l’étude de relations interculturelles. Plus exactement, son article s’interroge sur l’applicabilité du concept de transfert culturel (Werner et Espagne) pour l’étude des revues. Les trois contributions suivantes (de Francis Mus, de Reine Meylaerts et de Daphné de Marneffe) interrogent des modèles de recherche sociologiques - en termes de champs et de réseaux - et discursifs, appliqués à l’étude de revues francophones de l’entre-deux-guerres. Les revues du xixe siècle font elles aussi l’objet d’analyses. Le texte de Lieven D’hulst remonte aux deux premières Revue belge et y examine les principales procédures de construction littéraires. Karen Vandemeulebroucke, de son côté, applique la théorie du polysystème d’Even-Zohar à l’étude de la poésie dans des revues francophones de la seconde moitié du xixe siècle. Enfin, les articles de Stijn Vanclooster et de Bert van Raemdonck se lisent ensemble pour une double raison. Sur le plan thématique, ils abordent tous les deux la revue Van Nu en Straks. Sur le plan méthodologique, ils prennent comme point de départ l’importance, pour l’étude de cette revue, des renseignements fournis par les échanges épistolaires qui y sont liés.

7Ce numéro n’a pas la prétention d’aborder de façon exhaustive l’ensemble des corpus ou des méthodologies liées à la recherche sur les revues littéraires. Néanmoins, une conclusion générale nous semble s’en dégager. La revue, objet hétérogène par essence, offre, par la multiplicité des regards qu’elle convoque, l’occasion au chercheur de mettre en œuvre une démarche interdisciplinaire, hors des carcans de pensée classiques.

8Nous remercions la rédaction de COnTEXTES pour l’occasion qu’elle nous offre de publier les contributions de nos journées d’étude.

Haut de page

Bibliographie

Bots (Hans) & Levie (Sophie) (red.), Periodieken en hun kringen, Nijmegen, Vantilt, 2006.

Van Nuijs (Laurence), Mus (Francis), Vandemeulebroucke (Karen) & Van Humbeeck (Ben), “De diversiteit van een medium”, Ts. Tijdschrift voor tijdschriftstudies, n° 22, december 2007, pp. 54-59.

Haut de page

Notes

1 Pour un compte rendu complet de ces journées d’études, voir Van Nuijs (Laurence), Mus (Francis), Vandemeulebroucke (Karen) & Van Humbeeck (Ben), « De diversiteit van een medium », Ts. Tijdschrift voor tijdschriftstudies, n° 22, décembre 2007, pp. 54-59.
2 Voir Bots (Hans) & Levie (Sophie) (dir.), Periodieken en hun kringen, Nijmegen, Vantilt, 2006, pp. 10-11.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Francis Mus, Karen Vandemeulebroucke, Ben van Humbeeck et Laurence van Nuijs, « Introduction », COnTEXTES [En ligne], 4 | 2008, mis en ligne le 09 octobre 2008, consulté le 24 juin 2017. URL : http://contextes.revues.org/3603 ; DOI : 10.4000/contextes.3603

Haut de page

Auteurs

Francis Mus

KULeuven

Articles du même auteur

Karen Vandemeulebroucke

KULeuven

Articles du même auteur

Ben van Humbeeck

KULeuven

Laurence van Nuijs

KULeuven

Articles du même auteur

Haut de page